Au-delà des étoiles

 

je chanterai
pour les enfants qui jouent au creux des vents
pour les enfants qui ont le coeur à marée haute
pour les soleils du bout des nuits

je chanterai pour ceux qui ne chantent plus
pour ceux qui ferment leurs paupières
quand le matin se lève

je chanterai pour le temps d’un autre temps
pour le sourire des étés éternels
pour le temps perdu et celui qu’il reste à bâtir
je chanterai pour saluer la grive
qui danse dans le soleil

je chanterai pour mieux savoir quitter les arbres

et puis je m’en irai sur des chemins de grands espaces
je partirai dans le vaste silence d’au-delà des étoiles

 

© Francine Hamelin (tiré de Comme aux jours de lumière)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Comme aux jours de lumière, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.