L’envers des jours

Avec Lauren Bélec à la guitare acoustique et au clavier et moi-même à la guitare acoustique.

 

il y a sûrement quelque chose
une lumière quelque part
il y a sûrement autre chose
que des routes de hasard

si on défait toute mémoire
si rien ne se métamorphose
y a pas d’avenir à l’histoire
l’oubli est une porte close

et dans le temps qui nous dépasse
tant de nos rêves se sclérosent
et de l’illusion qu’on pourchasse
ne reste qu’un écho morose

des soleils bercent mes hivers
bleuis à force de grands froids
il est un printemps que j’espère
et je ne sais pas s’il viendra

j’aurai marché cette existence
cherchant au long de mon parcours
tous ces beaux instants de silence
qui avivent l’envers des jours

dans le temps qui nous rend fugaces
tous nos chemins se font si courts
de carrefours en impasses
où l’on croyait trouver l’amour

mais jamais amour ne grandit
s’il nous entraîne à rebours
s’il ne déchire point la nuit
s’il est fait de trop de détours

et le reflet de nos miroirs
aux profondeurs abolies
ne saurait donner un regard
aux ombres des enfances enfuies

et dans le temps qui nous efface
à quoi servent tous nos décors
puisqu’il faut jeter bas les masques
pour enfin prendre notre essor

il y a sûrement quelque chose
une lumière quelque part
il y a sûrement autre chose
que des routes de hasard

 

Paroles et musique : © Francine Hamelin (tiré de l’album L’envers des jours)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Mes chansons, Textes de chansons. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour L’envers des jours

  1. Il y a sûrement quelque chose, je n’ai pas l’habileté de le voir.
    Merci Francine pour un autre moment sublime.

    J'aime

    • Il y a la beauté de la Terre (ce qui a pour l’instant échappé à l’avidité de l’espèce), il y a la poésie, la musique et les chants d’oiseaux, l’émerveillement dans les yeux d’un enfant, les rêves des arbres et des pierres.
      L’immense fractale de la vie qui ne dépend pas de nous. 🐾

      Aimé par 1 personne

  2. jamadrou dit :

    oui oui il y a quelque chose
    une lumière quelque part
    il y a sûrement autre chose
    que des routes de hasard
    il y a ceux pour croire et voir.

    Aimé par 2 personnes

  3. Ping : Il y a une lueur d’espoir – Au juste milieu entre rêve et réalité, dans cet espace entre-deux, je partage mes mots et mes couleurs du matin.

  4. Super beau Francine…!

     » des soleils bercent mes hivers
    bleuis à force de grands froids
    il est un printemps que j’espère
    et je ne sais pas s’il viendra.. »

    Et c’est là que naît l’espoir, cette petite soeur Espérance qui nous tient la main
    et nous réchauffe en berçant nos hivers, comme tu dis si bien …

    Bravo….et merci pour le partage de tes multiples talents Francine…
    Amitiés
    Manouchka

    Aimé par 1 personne

  5. bouzou dit :

    Je picore, de ci de là, sans ordre ni logique… quel régal, je ne suis pas au bout de mes… joies !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.