Gribouille – J’aimerais

Chanteuse à l’immense talent, disparue en 1968 à l’âge de 26 ans. Lors d’un voyage en France en 1969, j’ai acheté (hasard ou intuition?) un 45 tours avec 4 de ses chansons dont celle-ci. Je ne la connaissais pas du tout et ne l’ai écoutée que lorsque je suis revenue chez moi, découverte que je n’ai jamais regrettée.

Françoise Mallet-Joris a dit d’elle : «Elle était le désespoir sous sa forme la plus séduisante, le désespoir qui chante, avec de brusques coups de gueule et d’inattendus mouvements de tendresse qui l’étonnaient elle-même…»

 

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Musique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Gribouille – J’aimerais

  1. Je découvre et j’aime beaucoup, merci! C’est incroyable la profondeur et la maturité de cette voix qui n’a que 26 ans…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.