Poussière d’étoiles

Merci à Éric Lemieux pour le superbe accompagnement au piano.

 

 

il y a tous ceux qu’on voit partir
y a des amis qu’on voit mourir
il y a des gens qu’on n’oublie pas
et tous ceux que l’on oubliera malgré soi
y a des visages inconnus
ceux que l’on croise par hasard
tout au long des quais d’une gare
ou tout au bout d’une avenue sans mémoire

étranges illusions d’optique
de nos aberrantes logiques
de notre raison chaotique
de nos burlesques tragédies
poussière d’étoiles sont nos vies
un simple point dans l’infini
un fugace éclat dans la nuit

y a des yeux qui ne parlent plus
il y a tant de regards perdus
y a tant de mots qui restent vains
y a tant de flamme qui s’éteint pour rien
y a tous ceux qui n’ont pas de voix
ceux-là que l’on n’écoute pas
qui sans bruit traversent les ans
et disparaissent dans le vent du néant

étranges illusions d’optique
de nos aberrantes logiques
de notre raison chaotique
de nos burlesques tragédies
poussière d’étoiles sont nos vies
un simple point dans l’infini
un fugace éclat dans la nuit

y a la machine qui s’emballe
et l’humanité qui cavale
y a ceux qui se créent leur enfer
y a des chemins où l’on se perd au désert
il y a des gens qu’on voit souffrir
et qui ont l’âme qui chavire
on aimerait pouvoir leur dire
que la lumière est toujours là
on aimerait tant qu’ils y croient

étranges illusions d’optique
de nos aberrantes logiques
de notre raison chaotique
de nos burlesques tragédies
poussière d’étoiles sont nos vies
un simple point dans l’infini
un fugace éclat dans la nuit

y a la bêtise meurtrière
la folie de toutes nos guerres
des routes de feu et de fer
et la blessure de la terre en colère
il y a notre histoire amnésique
et nos désespoirs algébriques
y a les horloges du destin
il y a le temps qui nous tient tout au creux de sa main

étranges illusions d’optique
de nos aberrantes logiques
de notre raison chaotique
de nos burlesques tragédies
poussière d’étoiles sont nos vies
un simple point dans l’infini
un fugace éclat dans la nuit

 

Paroles et musique: © Francine Hamelin (SOCAN) (de l’album L’envers des jours)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Mes chansons, Textes de chansons. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Poussière d’étoiles

  1. Je suis sans voix ! Quelle beauté, quelle profondeur, quelles vérités !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.