Le temps d’un autre temps

Lors de mon premier voyage aux Îles-de-la-Madeleine, j’ai eu un immense coup de foudre pour l’albâtre de là-bas. Lorsque mes mains ont tenu cette pierre pour la première fois, je suis entrée dans un autre univers: la pierre me parlait. Il en a résulté une passion absolue pour la sculpture, et j’ai sculpté pendant 10 ans, 8 heures par jours, 365 jours par an. Et la pierre a sculpté mes doigts. Et il a fallu que j’arrête. Même si je ne sculpte plus, aujourd’hui encore lorsque mes mains touchent l’albâtre magique, j’entre encore dans ce monde, celui du rêve des pierres.

 

 

sculpter des fragments d’éternité
le temps d’un autre temps
hiéroglyphes polies par la danse de l’eau
dévoilées sous la respiration du vent des îles

entrer dans le rêve des pierres
y parcourir les veines mêmes des étoiles
le silence et sa musique
la mémoire de la Terre

et voir émerger
sous mes doigts
les esprits fluides de la matière vivante
et dure et douce
et si pleine de lumière
le temps d’un autre temps

entrer dans le rêve des pierres
souhaiter ne pas en revenir

 

© Francine Hamelin (tiré de Terre)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Poésie, Sculptures, Terre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le temps d’un autre temps

  1. jamadrou dit :

    Vingt neuf mille deux cent heures à « voir émerger sous tes doigts les esprits fluides de la matière vivante
    29200 heures à entrer dans le rêve des pierres en souhaitant ne pas en revenir »
    Francine, tu as vécu une magnifique complicité. La pierre s’est longtemps laissée façonner mais un jour elle a obligé tes mains à capituler !
    maladie du sculpteur trop amoureux de la pierre
    mal d’amour mal d’albâtre, tes mains sanglotent et ne savent plus que caresser la pierre.
    mais la relation est toujours là intacte.
    Courage, la vie est aussi faite de renoncements.
    Tu avances vers d’autres formes d’expression.

    J'aime

  2. Il y a déjà bien des années que j’ai dû renoncer à la sculpture. Si ça a été difficile pendant un bout de temps, j’ai fini par en faire mon deuil. Je suis passée à autre chose. Mais justement, la complicité avec la pierre est restée vivante, et c’est cela que je garde précieusement. Alors, je ne regrette rien! Le rêve des pierres est aussi le mien.

    Merci Jama, et je te souhaite une magnifique journée!
    💚🌹

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis heureuse de retrouver ici l’une de vos sculptures en albâtre.

    J'aime

  4. Merci Francine de nous partager cette oeuvre magnifique…!

    J’aime ce passage :
     » et voir émerger sous mes doigts les esprits fluides de la matière vivante et dure et douce
    et si pleine de lumière le temps d’un autre temps. »

    Amitiés
    Manouchka

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.