Un bruissement d’ailes

 

il y aura une fête au bout de nos saisons
comme un bruissement d’ailes
dans le jour enluminé de vent

il y aura un printemps vaste comme la terre
il y aura un printemps dans l’infini des choses
au songe des maisons

il y aura nos victoires
il y aura nos défaites
ce que nous aurions voulu vivre
et ce que nous vivrons peut-être

nous passerons comme le vent

nul ne se souviendra de nous
mais qu’importe ah qu’importe

puisque le monde est un jardin
peuplé d’oiseaux

 

© Francine Hamelin (tiré de Comme aux jours de lumière)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Comme aux jours de lumière, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Un bruissement d’ailes

  1. barbarasoleil dit :

    Terriblement apaisant…

    J'aime

  2. Que c’est beau, inspirant Francine…J’aime ce regard d’espérance.

    J’ai écouté ce matin, une entrevue avec Gilles Vigneault à RC où il parlait de l’importance de considérer la vieillesse comme une époque de la vie, et non comme un préambule à la mort. Ton texte m’y a fait penser.

    Amitiés
    Manouchka

    J'aime

  3. J’imagine que tout dépend du genre de vieillesse que l’on vit. Après avoir vu de près les CHSLD, je n’ai pas l’intention de me rendre jusque là.
    Et puis, comme disait ma grand-mère: «Quand on meurt, on se repose!»

    Aimé par 1 personne

  4. Tout à fait Francine…Je comprends ton point de vue et je compatis sincèrement avec la condition trop souvent, inhumaine, de nos aînés dans les CHSLD.
    Merci pour ce retour.

    J'aime

  5. Quand j’entends dire que les « vieux » coûtent cher, quand je vois comment on les prolonge ad vitam aeternam à coup de médicaments, quand la mafia médicale et pharmaceutique s’en met plein les poches, j’enrage.
    Quand j’allais voir ma mère au moins 4 fois par semaine au CHSLD, j’ai vu aussi tant de gens seuls, plus ou moins abandonnés par leur famille, que je me demande encore dans quelle société nous vivons…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.