Silence

le silence m’habite
fait de mots en allés
et de voix disparues
au long cours de la vie
et des jours comme un fleuve

le silence m’habite
où j’écoute les arbres
et leurs lentes légendes
où me parlent les pierres
ces voix du fond des âges

si nos rêves s’érodent
à l’épreuve du temps
si la Terre s’épuise
sous nos pas impatients
si les arbres se taisent
et s’éteignent les chants
de nous ne restera
que des lambeaux de vent

le temps nous oubliera
et ne saura de nous
que notre inexistence

 

© Francine Hamelin (tiré de Chants d’un siècle passager)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Chants d'un siècle passager, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Silence

  1. Jeandesantec dit :

    Cette fin est profondément triste, ce que je peux comprendre et parfois ressentir, mais je ne peux me résoudre me laisser emporter dans rouleaux dangereux de la mélancolie, il y a toujours une branche ou m’accrocher et je la tiens fermement, même trempée jusqu’au fond de l’âme.

    J'aime

  2. Oui, j’avoue que je suis profondément sceptique face à l’avenir de notre espèce. Mais ça ne m’empêche pas de m’émerveiller, même si notre disparition me semble inéluctable.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.