L’espace et l’éternité

il y aura des musiques limpides
il y aura l’espace
et la sérénité
et cette nuée d’étoiles
guidant le chemin des êtres et des navires

il y aura la mer
profonde
et comme brûlante de lumière bleue

il y aura
l’espace
l’eau
le temps sans temps
et sans sabliers

et l’oiseau qui chantera
le rivage
à retrouver
à démêler
d’entre les vents et les marées

il y aura
l’espace
l’eau
et l’éternité

et l’oiseau qui chantera
le jour
et la lumière
à dénouer
d’entre les ombres et les nuits

et si près de nos vies
un grand rire d’enfant
occupé à renaître

 

© Francine Hamelin (tiré de Chants d’un siècle passager)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Chants d'un siècle passager, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’espace et l’éternité

  1. jamadrou dit :

    Beauté d’une poésie …
    J’aime le grand rire d’enfant occupé à renaître .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.