Les p’tites boîtes

quand j’compose un numéro
y a personne pour me répondre «Allô!»
y a seul’ment une p’tite boîte qui parle
une machine avec une voix glaciale
«faites le 1 ou faites le 2»
j’veux r’joindre quelqu’un mais je frappe un noeud
et si je me rends jusqu’à 3
peut-êt’ bien que j’aurai droit
à une conversation particulière
avec une téléphoniste de l’enfer

«pour nous votre appel est important»
ça fait déjà une heure que j’attends
prise à l’hameçon des communications
au bout d’la ligne j’ai l’air d’un poisson
qui tourne en rond dans son bocal
aspiré par la grande spirale
d’un univers virtuel
et d’un langage à l’eau de Javel
«faites le 1   faites le 2   faites le 3»
mais au bout du compte
j’ai pas vraiment l’choix

suspendue dans le vide cosmique
de milliards de circuits électroniques
j’ai l’temps d’méditer sur mon karma
la fibre optique c’est le nirvana
mon sens critique est oblitéré
ma mémoire programmée pour oublier
que j’commence à r’ssembler à un robot
avec une p’tite boîte en guise de cerveau
même mes idées démissionnent
y a comme un court-circuit dans mes neurones

tous mes amis sont sur Internet
i’s’pensent branchés au reste d’la planète
voilà qu’ils parlent avec un écran
pour voir des gens ils n’ont plus le temps
quand j’essaie d’leur téléphoner
y a toujours une voix synthétisée
une petite boîte qui me répond
qu’il faut que j’pèse sur des pitons
«faites le   1 faites le 2   faites le 3»
j’me sens su’l’bord d’la paranoïa

peut-êt’ que tou’l’monde est disparu
remplacé sans même qu’j’m’en sois aperçu
par des gadgets informatiques
par des bidules cybernétiques
à force de faire le jeu d’la machine
celui-là même qui nous élimine
sous l’rouleau compresseur du progrès
nous s’rons réduits à quelques octets
dans la mémoire d’un ordinateur
dont nous pensions qu’il f’rait notre bonheur

quand j’compose un numéro
y a personne pour me répondre «Allô!«
y a seul’ment une p’tite boîte qui parle
une machine avec une voix glaciale

Allô! allô! est-ce qu’y a quelqu’un?
…«faites le 1»…
est-ce que quelqu’un entend ma voix?
…«faites le 2   faites le 3»…
c’est rendu qu’c’est l’règne d’la machine
i’ reste personne au bout d’la ligne
«faites le 1»
«faites le 2»
«faites le 3»
«faites le 1»…………..

 

Paroles et musique: © Francine Hamelin  (SOCAN)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Textes de chansons. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.