Requiem pour un oiseau

La femme regarde passer le vent, le temps, les gens. Elle se demande où est passé le drôle d’oiseau au bec rouge qui venait se poser sur la branche d’arbre qu’encadre la fenêtre de sa chambre.

Il est disparu depuis une semaine. Peut-être est-il simplement parti loin des lignes géométriques des superstructures affolantes et démesurées. Ou peut-être les enfants qui grandissent au fond des ruelles l’ont-ils chassé à coups de pierres, enfants déjà vieux, déjà cruels, déjà désespérés.

«Bel oiseau au bec écarlate, bel oiseau au plumage indigo, voilà que l’arbre et ma fenêtre sont en deuil de tes couleurs et de tes chants…»

Peut-être devrait-elle composer un requiem pour l’oiseau, en notes légères, en trilles rouges et indigo, en clé des champs, en rêve majeur.

Un requiem comme celui-là serait tout de même plus joli que les tristes prières aux morts que récitent les humains avec leur curieuse manie de laisser un nom gravé sur une pierre dans la Grande Muraille de l’Illusion, une inscription que le temps et la pluie usent et effacent jusqu’à l’oubli.

La femme regarde passer les gens. Il y a peu de regards ouverts. Les gens n’ont pas le temps, pas le goût, pas l’esprit à ça, pas le courage, pas la force, pas la curiosité. Il y a tant d’excuses à la peur…

Des milliers d’univers se croisent sans se rencontrer, regards fermés, l’amour est bien cadenassé.

Grande Muraille de la Solitude. Longue Muraille de la Détresse.

«Alors j’irai au coin des rues, j’écrirai des soleils sur les murs, je jouerai de l’orgue de Barbarie, je chanterai un requiem heureux pour le bel oiseau disparu, un chant de vie, des mots de joie, une musique folle et lumineuse afin que naissent des sourires au cœur des enfants oubliés de cette ville…»

 

© Francine Hamelin  (tiré de l’argile et la flamme)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans L'argile et la flamme, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.