Alors les jours…

 

alors les jours auront la splendeur des moissons
et dans les villes de glaise humaine
les chants brilleront comme des soleils océaniques
nous regards prendront couleur de mélèzes et de roseraies

chacun d’entre nous sera solitude

ô temps d’extrême joie dans la clarté de l’enfance
le règne des jardins dépassera la mémoire

toute rivière prendra racine dans nos veines
dans l’œuvre des pays en steppes
nous serons espace et magie des jours premiers
au cœur des rires de vent et de sel vert
au creux des origines du blé

chacun d’entre nous sera multitude

nous habiterons alors des pays sans exil

alors nous habiterons le temps de chaque source

 

© Francine Hamelin (tiré de Comme aux jours de lumière)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Comme aux jours de lumière. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.