De douceur et d’aurore

 

de douceur et d’aurore je bâtirai les jours
avec ce soleil au jardin de la mer
pour les enfants qui chantent au fond d’une ville
où des humains noyés
contemplent les heures immobiles

j’ouvrirai les demeures enfouies
au cœur de l’oubli
pour que le temps soit beau
comme une opale profonde

alors
quand une rose de feu aura envahi le désert
j’habiterai les fontaines du jour

 

© Francine Hamelin (tiré de Comme aux jours de lumière)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Comme aux jours de lumière, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour De douceur et d’aurore

  1. ibonoco dit :

    La douceur pour bâtir, c’est un programme que l’on devrait inscrire au patrimoine de l’UNESCO.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.